21062008(002).jpg

Abonnement

Chez les Gris d'Erquy

islandaisLes frères Pellois ramènent la Pauline à Erquy en 1910. C'est alors, se souvient Monsieur Le Rudulier, marin long-courrier, " une des plus petites et des plus fines bisquines du port ". Les photos de l'époque montrent qu'on lui a laissé son gréement et son gui de flambart; elle est seulement te-peinte avec un liston plus étroit Elle tient compagnie a un autre flambart construit en 1910, la Sarcelle (SB 32) à Pierre Névot. Les Pellois semblent avoir essayé de pratiquer le bornage en été et la petite pèche en hiver Jean, le "matelot patron", se trouve très vite avec un équipage réduit (six bommes la première année, dont un capitaine au cabotage, deux la deuxième). Il essaye alors de faire inscrire sa femme sur le rôle, mais elle est refusée, "ne pouvant être embarquée comme matelot". La Pauline disparaît des rôles en 1914 pour n'y réapparaître qui sa vente, en 1917.