mise_eau.jpg
Août 2017
L Ma Me J V S D
31 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3

Abonnement

Manoeuvres

Lundi 25 juin 2012 : Manœuvres sur la Pauline 

Objectives : ré- familiarisation des manœuvres courantes et des gestes nécessaires avec le gréement.

Conditions : mer plate, vent secteur Est 0 à 2kn

Gréement : toutes voiles.

  1. Patron sort avec moteur car pas assez de vent mais assumant un vent virtuel du NE –inspection des casiers pris au vent (pour empêcher…… quoi ?) 1er arrêt face au vent virtuel 2ème vent virtuel à travers 3ème avec équipier à la barre sous commande de Patron.
  2. Sans vent, opportunité prise de démonstration avec moteur d’un « Wilkinson turn » méthode pour revenir sur ses pas cap réciproque, exemple cap 000° tourne à tribord 060° puis immédiatement à bâbord cap 180° temps pris 1minute 5 secondes. (Exécution des 240° dans le sens inverse des aiguilles d’une montre préféré sur la Pauline à cause de la direction de rotation d’hélice)
  3. Nouveau patron avec un tout petit vent : mis à la cape seulement foc à contre et misaine choquée = propulsion de taillevent dominant donc misaine mise à contre avec effet désiré. Briefing/discussion sur les avantages de mettre à la cape (avec assez d’espace d’eau sous le vent !) si ce n’est pas pour prendre le thé :- prendre des ris surtout grande voile, peut faciliter certaines manœuvres sous moteur, gérer certains incidents nécessitant un peu de calme. Mieux vaut pas avoir le hunier hissé quand on prend un ris dans la grande voile !!
  4. Patron reprend pour gérer virements vent avant et vent arrière puis exécution de « l’exercice homme à la mer » avec bouée et seau. Cas particulier : cap au prés ; dès que l’exercice commence un empannage est exécuté avec succès et moteur démarré mais pas embrayé et la bouée est récupérée sous le vent correctement (peut-être un peu trop près de l’avant du bateau) en 2 minutes 50 secondes. Manœuvre efficace dans ces conditions et commençant cap au prés. Le mini débriefe : il faut une personne désignée à ne pas quitter des yeux la personne dans l’eau et que l’équipement pour marquer position doit être déployé (manque de « drogue » sur la perche).
  5. Nouveau patron reprend pour refaire exercice H à la M et montre l’impossibilité  d’arrêter le bateau si la manœuvre ne met pas le vent dans le bon secteur. C’est toujours un problème si on approche la zone de trop haut et on doit corriger très vite pour reprendre un cap qui laisse vider les voiles de vent pour freiner. Démonstration très utile.
  6. Discussion puis reprise de positions pour réglage des voiles en silence selon cap et on est rentrés dernier quart d’heure sous moteur pour être au quai à 13h02 !

Merci à tout le monde et on peut refaire ça quand il y a plus de vent et plus intensivement si vous voulez.

David.