20 ans asso Binic 058.jpg
Octobre 2017
L Ma Me J V S D
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5

Abonnement

Avril 2011 : Pauline retourne à l'eau

La Pauline a été repeinte.

Les couleurs noires et blanches rendent à la coque son aspect originel. lisse et brillant. Les nom et matricule, le SB 737, suivis de la splendide hermine bretonne, ont été redessinés à la peinture noire, aux babord et tribord avant, ainsi que sur le tableau arrière. Parée de son élégant smoking, elle va retrouver son élément, l'eau du port de Dahouët, en ce 2 avril 2011. 

Le choix s'est porté sur cette date car les horaires et le coefficient de 79 de la marée permettent de faire ce retour à l'eau dans l'après-midi. La mer est basse à 14h01.

La grande majorité des membres de l'Association est venue sur le quai, qui pour aider aux manoeuvres, qui pour assister à ce moment si important dans la vie du bateau. Nos deux amis, Bernard et Michel, de la Société de grutage  Val Plaisance, de Pléneuf, sont de retour. Après avoir sorti le bateau du bassin de Dahouët début mars, il s'agit cette fois pour eux de le faire redescendre par la cale Hourdin. Simple en soi, cette manoeuvre requiert une immense précision et beaucoup d'attention.

IMG_1710

IMG_1712

Un robuste chariot, muni de verrins hydrauliques est glissé sous la Pauline. Des soutiens maintiennent la coque bien stable. Les deux béquilles, elles aussi repeintes de noir, sont fixées pour éviter un tangage malvenu. Tirée hors de son abri par un puissant véhicule à 4 roues motrices , la Pauline est dirigée vers la cale Hourdin. Le bateau peut entamer sa descente, très lentement. Les 4 tonnes de la coque, retenues par le véhicule, roulent doucement. Prudents et prévoyants, Bernard et Michel ont arrimé en haut de la cale un camion chargé de bûches de bois. S'il venait à l'idée de la Pauline de se précipiter plus rapidement que prévu vers le bas de la cale, ce contre-poids serait là pour calmer ses ardeurs.

IMG_1722

IMG_1730

IMG_1733

La Pauline poursuit sa lente progression sur les pavés. Les regards des bénévoles de l'Association et des curieux scrutent et surveillent du haut du quai ce convoi  étonnant. Les roues de la remorque, écrasées par le poids  de la coque noire, tournent, centimètre par centimètre. La tension est palpable au bord du bassin. Chacun sent qu'un incident pourrait survenir, mais nul n'en parle. Tout les passionnés retiennent leur souffle. André, le président de l'Association, observe d'un oeil avisé la progression des opérations.

IMG_1738

Enfin, David, Loïc et Jérôme jugent que la Pauline est arrivée au bon endroit , là où la marée pourra la porter. Elle est arrimée au quai. Il s'agit maintenant de la déposer sur les pavés. Les vérins hydrauliques montent et descendent, manipulés par Bernard et Michel. Ils ajustent avec une précision d'horloger la pose délicate de cette masse colossale noire et blanche. Le temps s'écoule très rapidement. La mer montante apparaît au bout du quai, une fine pellicule d'eau recouvrant la vase du fond du bassin.

IMG_1744

Très prudemment et méticuleusement, la Pauline va retrouver son assise. Elle est à présent soutenue par ses deux béquilles et posée sur des cales de bois insérées entre la quille et les pavés du quai. La remorque peut alors être retirée. Fred se presse pour passer des retouches d'antifouling sur la coque, aux emplacements des supports de la remorque.

IMG_1745

IMG_1750

 

Le navire est libre. Rapidement, la mer envahit le port et vient toucher la coque. Tout le monde sur le quai est soulagé et peut sourire de satisfaction: la Pauline a retrouvé son élément, de la plus belle des manières. A marée haute, en début de soirée, elle est dirigée vers son mouillage habituel, à quelques mètres de la cale Hourdin, face à l'abri de l'Association "Une chaloupe pour Dahouët".  Un pas symbolique a été effectué cet après-midi dans la remise en état de la Pauline. 

IMG_1764

IMG_1766

(remerciements à Anne Atlan pour les photos)